Le Défi Slow Life de Laura

Le Défi Slow Life de Laura

Défi n°1 : le snack du midi

Je m’appelle Laura, je travaille au Café Découvertes et pour cette année 2017 j’ai décidé de me lancer un défi : être plus responsable dans ma consommation et mes actes quotidiens. Une fois par mois je vous posterai mes petites galères et mes petites trouvailles de débutante dans la slow life. D’ailleurs si vous voulez partager les vôtres… comme ça quitte à galérer, galérons ensemble on se sentira tous moins seul.

Défi n°1 : le snack du midi

Ce midi je mange avec Caro et comme ma belle-sœur m’a laissé hier une salade qu’elle a prise en supermarché je me suis dit c’est parfait, c’est rapide, allez hop.

Seulement je ne vous dis pas la tête de Caro quand elle a vu ma salade ! Ce n’est pourtant pas faute d’être habituée depuis 6 mois que je suis au Café Découvertes à des produits frais achetés directement aux producteurs ou dans des magasins responsables comme dirait Caro.

Nous avons donc fait ensemble un petit tour de l’étiquette : il y a des pâtes alimentaires (heureusement !) avec du curcuma déshydraté (d’où il vient ce curcuma ? bon en plus à part la couleur, honnêtement je ne l’ai pas trop senti au goût), du jambon cuit supérieur de France (ah ça c’est bien !)  mais c’est là que ça se corse… Ce jambon à lui-même une composition : il est composé de jambon de porc (merci !) d’eau, de sel, de dextrose (connais pas), de gélatine de porc (WTF ?) et de bouillons de légumes. Pour terminer, de la salade, des tomates cerises (mince ce n’est pas de saison), des carottes, des fèves de Soja et une vinaigrette huile de colza (au fait c’est quoi exactement le colza ?) et vinaigre.

Bon je ne m’en sors pas trop mal avec cette salade sans additifs et sans conservateurs.

Mais après avoir vu la définition de dextrose et de gélatine de porc sur Wikipédia -je vous laisse y jeter un coup d’œil- ça m’écœure un peu et  je me dis que je vais faire plus attention à la composition des aliments.

Quand à l’huile de Colza, riche en oméga-3, j’ai pu voir à quoi ressemblait le Colza avec ses fleurs jaunes et apprendre qu’il était cultivé dans la moitié Nord de la France.

Je réalise que je n’ai aucune idée de la provenance des ingrédients utilisés dans ces salades. Depuis que je travaille au Café Découvertes, pour chaque produit Caro me raconte son histoire, je connais donc l’origine et les conditions dans lesquels ils ont cultivés ou fabriqués. Du coup ma sensibilité au sujet de cette information augmente et ma confiance envers les industriels diminue fortement.

Il faut que je réfléchisse à tout ça et j’espère le faire avec vous cette année.

Les légumes de saison aussi seront un bon défi pour 2017, apprendre à cuisiner selon les saisons. Et d’ailleurs mon porte-monnaie m’en remerciera.

Ce qui est sûr c’est que la prochaine fois je ferai ma salade moi-même, et avec de bons ingrédients 🙂

Partagez cet article

Découvrez aussi ...

Qu'en pensez-vous ?