Equitable, vous avez dit Equitable? …

Equitable, vous avez dit Equitable? …

… Mais qu’est-ce que vous considérez équitable?

Lorsque certaines personnes me présentent dans des conférences ou salons, elle disent que je fais du “commerce équitable”. Mais que signifie cette notion de commerce équitable?

En principe, Équitable, ça veut dire que chaque personne est gagnante : le producteur et l’acheteur.

Et pourtant, de nombreuses sociétés françaises acheteuses qui se disent équitables n’ont pas vraiment la même notion que moi de l’équitable. Elles profitent d’un endroit où le coût de la main d’oeuvre est bas, elles construisent un projet “équitable” du genre une école, route… et elles font un “coup de communication” avant tout. C’est à dire qu’elles sont quelque part pour un ou deux ans et dès que le climat n’est plus favorable, la terre moins productive, le produit plus à la mode, elles s’en vont. Souvent elles envoient des consultants bien intentionnés dans ces pays pour faire des jolies photos pour les étiquettes mais en dehors de cette séance photo, on croise plus souvent ces consultants dans les grands hôtels que sur le terrain.

Comment je sais ça? Il suffit de parler à des producteurs pour connaitre les bonnes et mauvaises marques. Souvent les producteurs me disent “ils sont venus, j’ai changé mes méthodes, ils ont promis de travailler toujours avec nous alors je me suis endetté mais comme il a trop plu cette année et que ce produit n’est plus à la mode, ils sont partis ailleurs”….Tellement fréquent….

Il faut dire qu’avant les producteurs ne vendaient que sur le marché local. La globalisation a créé de nouveaux débouchés, la possibilité de réserver des régions à une culture, la mise à disposition de la variété alimentaire et le développement de techniques agricoles innovantes (!) . A côté de ça, la spéculation sévit partout dans le monde, l’entrée sur le marché de joueurs peu respectueux des règles de respect de base, le jeu des subventions et l’achat des terres massif par les chinois rend le paysage bien différent. Et ce sont les petits producteurs qui sont ballottés au gré des produits “à la mode du marketing”.

Mais bon, vu qu’ils ont construit 3 toilettes et une école maternelle et surtout qu’ils payent une taxe à un organisme Max Haavelar, ce sont des “gens bien”.

Moi j’appelle plutôt ça de “l’humanitaire-assistanat à la petite semaine” et pire, du “néo-colonialisme”. Mon année en tant que bénévole à la croix rouge m’a permis de comprendre une chose essentielle : on peut aider une personne si cette aide est juste et motivée par un échange.

La dignité est la clé de la vie. Pour nous, pour tout le monde.  Tomy du “Fairtrade Alliance Kérala” a confirmé cette façon de penser lors de notre interview en Inde.

Le commerce équitable est selon ma vision le fait d’acheter des produits à des producteurs d’un pays P et de les payer à un prix juste qui montre notre respect pour la valeur du produit et du producteur.  “Juste” est le mot clé. Et si au passage, on partage des éléments de nos cultures, nos savoirs, nos traditions, c’est du bonheur.

Si vous fréquentez encore les supermarchés (je suis taquine mais vous savez ce que je pense de ces sociétés), sachez que dans mes voyages, on m’a cité plusieurs fois (les producteurs ont cité) une marque avec 3 patrons qui travaillent de manière juste, qui participent vraiment à l’élaboration de projets, au développement de coopératives et qui maintiennent leurs prix quoi qu’il arrive. La société “Ethiquable”.

Comme quoi tout est possible !!!

Bien sûr c’est pas toujours facile parce que nous sommes habitués à acheter les choses souvent moins chères que ce qu’elle valent, parce que quand on échange avec des personnes de cultures différentes, c’est pas toujours facile de se comprendre, parce que ne pas se raconter des jolies histoires et faire les choses simplement, c’est pas si simple que ça….

En tous cas mes produits du café découvertes sont achetés à un prix juste, je ne fais pas du commerce équitable, je fais du petit commerce, je suis respectueuse de l’immense savoir-faire des producteurs et je prend une marge juste et décente pour faire vivre ma petite société.  Si c’est plus cher, c’est pas grave, c’est juste !!! Et c’est pas Tomy qui dira le contraire…

Partagez cet article

Découvrez aussi ...

Qu'en pensez-vous ?