D’Expériences en Expériences

D’Expériences en Expériences

Comment passe-t-on de la carte à puce aux voyages et aux épices?

Des multitudes d’expériences… Rien d’autre que des bonnes et mauvaises expériences…

J’ai toujours été très ouverte et intuitive. Je vous mentirais en disant que je comprenais quelque chose à la technologie, mais j’ai fait des belles rencontres, vécu à l’étranger.
A l’époque, je m’occupais du réseau des partenaires internationaux. Déjà je voyageais, déjà je tissais des liens avec des personnes de cultures différentes.
Ensuite, j’ai participé à quelques projets humains à la Croix Rouge notamment. J’y ai appris que lorsqu’on veut aider l’autre, il faut d’abord apprendre à écouter et surtout entendre, apprendre à regarder et surtout à voir, apprendre à sentir et surtout ressentit? Il faut ouvrir son cœur sans peur, respecter des valeurs différentes des autres, être humble, donner à apprendre autant qu’on apprend…
Ensuite, pendant des années, j’ai assisté des patrons de petites sociétés à se révéler et je m’étais dit “jamais je ne créerai une société, quelle folie !”… Ne jamais dire jamais !!! (foi de Jammet !!!)
Puis au hasard de mes rencontres, j’ai découvert le grand univers impitoyable de la bouffe. Je suis rentrée par l’envers du décor et ça m’bien mis la tête à l’envers…L’industrie, la secte de l’argent et la déshumanisation,
Heureusement à côté de ça, un petit village d’irréductibles humains résiste encore et toujours… J’ai découvert ce petit village en France, à l’étranger, dans des petites communautés, au milieu de grandes villes. des gens rythmés par la nature, les échanges humains…. des gens vrais.
Un petit tour par le monde des écolos, l’organisation d’un salon avec les Eco de la Terre et une conscience accrue dans ce qu’est la réalité.
Puis encore et toujours sur la route, la participation au montage de filières d’épices avec mon compagnon.
J’ai découvert que la sérénité des indiens ne vient pas des ashrams (très peu y vont) mais de leur capacité à méditer et à garder leur foi dans le bazar le plus complet, que les africains ont un rythme différent plus proche de celui de la nature et que la musique fait partie des vibrations de leur vie, J’ai appris que dans les cuisines, on apprend des histoires de vie.
J’ai gardé dans tout ce chemin mon optimisme et mon envie de découvrir toujours plus. Quelle est l’histoire de cette agricultrice?, qu’est-ce qui a façonné le génie de cet artiste?  En Enquête et Quête perpétuelle.
En ramenant des merveilles de certains voyages, j’ai expérimenté à quel point j’aime raconter les histoires que je récolte et j’aime ouvrir des voies, des chemins de réflexions…
Le café découvertes est né de tout ça, sans préméditation, juste la sensation qu’un puzzle de vie était en train de se former, une image claire, un lien entre chaque projet….
Et je dois avouer que j’aime vraiment ma vie plus consciente de maintenant…
Partagez cet article

Découvrez aussi ...

Qu'en pensez-vous ?

  1. Chère Caroline, de retour de cet atelier de cuisine épicée, où je me suis régalée, dans tous les senses du terme, je découvre ton blog. Je veux te dire un grand Bravo pour ton parcours. Nous nous reverrons c’est certains ! Corinne