Et si on décidait d’être nous !!!

Et si on décidait d’être nous !!!

Ça parait simple et évident mais être soi, se montrer tel que l’on est, agir avec toute sa force, combattre ce qui entrave notre liberté, c’est pas si évident..

Ce matin je me réveille avec cette impression de gravité.

Peut-être parce que demain, nous pourrions avoir la mauvaise surprise d’avoir une famille dangereuse à la tête de notre pays, juste parce que la chose ne paraissait pas si grave ou sérieuse que personne n’a vraiment supposé que ça serait possible. Parce qu’on est anesthésié par la quantité d’information qui se présente à nous, parce que nous avons donné notre pouvoir depuis longtemps à d’autres, parce qu’on est trop nourris, trop soignés, trop loin de nos besoins essentiels, plus assez forts pour se battre pour notre liberté.

Parfois, on sent que quelque chose n’est pas juste, pas bon pour nous, mais on s’obstine à ne rien faire.

Je voyage pas mal et je suis toujours étonnée à la fois de la gravité de certaines vies et à la fois de la joie et la liberté de personnes qui sont contraintes de vivre dans des régimes où beaucoup de libertés sont confisquées. Le petit morceau de “libre” est dégusté, utilisé à son max et la vie est célébrée à chaque instant.

Notre république à nous est démocratique en France et malgré le syndrome général qui consiste à râler, se plaindre et se victimiser, on a beaucoup, beaucoup de chance !!

Mais nous sommes atteint d’une autre maladie qui emprisonne autant notre capacité d’être soi que d’agir en utilisant son plein pouvoir. Cette maladie s’appelle la maladie du masque, du conditionnement. Nous sommes “officiellement” libre mais nous sommes “officieusement” enfermés dans des codes. Et ces masques sont de véritables cages.

J’ai participé à une conférence Tedx en Mars où je parlais de l’importance de se réapproprier ses choix et son pouvoir en faisant ses courses. Et pourtant en préparant ce Tedx, j’étais stressée, c’était la première fois que je montais sur scène dans ces conditions, dans un cadre, moi plutôt habituée à naviguer en solitaire sans aucune contrainte. Et je me suis enfermée toute seule dans une cage. Où je devais “faire bien”.

Lorsque je me suis regardée sur le film, c’était évident que mon ego m’avait empêché d’être sereine et d’être moi dans la force du message que je voulais passer. Quel était l’enjeu? Partager une info qui me tient à cœur. J’avais fait une conférence en Inde sur le même sujet en Janvier et le message était passé en grand, mon coeur n’avait eu aucun mal à parler de liberté dans un endroit où  beaucoup de femmes ne le sont pas, libres !! Alors pourquoi dans un pays libre comme le notre, je me suis tant questionné sur les mots que j’allais utiliser, la position que j’allais prendre pour finalement être bloquée par l’image que j’allais donner. Je dois avouer que j’ai réfléchi à comment ma famille mes amis me jugeraient en me voyant. Quelle importance? Mon ego m’a joué un drôle de tour. Et pourtant mon ego a été celui qui m’a donné la force d’accepter de faire cette expérience.

Et finalement cette expérience m’aura donné deux grandes leçons :

  • Toujours écouter son intuition, aller au bout de sa liberté, être soi et seulement soi, ne pas faire semblant car seuls les vrais mots créent une vibration contagieuse. Enlever ses masques.
  • Partager nos expériences, nos apprentissages, continuer à tous s’exprimer sans masques et prendre le temps de se nourrir des autres car ça marche, ça aide…

Dans son livre “seule meurt la peur”, Barry Long explique qu’après l’enfance et à cause de nos conditionnements et expériences, nous nous créons des masques de personnalité. Tout le monde en porte des plus ou moins épais. Et à force de les porter ces masques deviennent des cages. Il explique qu’en se connectant à ce qui est vrai en nous, à ce qu’on sent de manière instinctive, on peut arriver à retrouver sa liberté.

Ce matin, je vais participer à une réunion des colibris d’Aix. J’adore ces réunions car chaque colibri peut pousser son cri, partager la leçons de ses actions.

Il est temps d’être soi, de reprendre son pouvoir et sa vie en main !!!

Ensemble, c’est tout !!

 

Partagez cet article

Découvrez aussi ...

Qu'en pensez-vous ?