Pause Nomade chez Etxe Nami

Pause Nomade chez Etxe Nami

En visite à Saint-Jean-de-Luz au mois de mai 2018, je pousse la porte d’un restaurant Etxe Nami.

Sur la vitrine est inscrit “Cuisine basque et Japonaise”. Je m’assieds à une petite table en bois, accompagnée par un jeune serveur enthousiaste qui m’explique le projet d’Etxe Nami, restaurant et concept store à la rencontre des cultures japonaises et basques. Sirotant une boisson onctueuse mélange de citronnade et de gingembre, je ressens tout de suite la zénitude de l’espace et la passion derrière ce projet. Sur le mur, les valeurs sont affichées en grand.

 

 

 

 

 

 

Pour changer le monde, il faut d’abord changer le sien” est la devise de Léna, l’une des propriétaires du lieu. Léna Balacco travaillait à Paris où elle a monté trois restaurants qu’elle a revendu pour monter ce nouveau projet “en grand”. Gloria Reiko Pedemonte, son associée, a des origines japonaises , elle propose des rencontres artistiques entre la culture japonaise et la culture basque autour d’ateliers d’art et artisanat, et organise deux fois par an une résidence d’artistes (un artiste japonais est invité à collaborer avec une artisan basque autour d’une œuvre, d’un projet) . Elle déniche aussi des produits authentiques fabriqués par des petits artisans et producteurs. Ajoutez un décorateur à l’histoire et le lieu devient simplement “magique”.

Entre bienveillance, cohérence et délicatesse, on se sent tout de suite accueilli de manière particulière. Exte Nami ce n’est pas seulement un lieu, c’est un endroit à part. Où on vit une parenthèse enchantée à chaque fois.

 

D’abord il y a la nourriture… Mon dieu !!!

Le haut de gamme du végétarien. Trois plats au choix pour la semaine mais la sélection est difficile tant les recettes sont originales et appétissantes. Une cuisine délicieuse préparée par une cheffe japonaise. Un mélange de Japon et de Pays Basque dans une harmonie aromatique parfaite. Le tout servi sur des plateaux dans un décor japonisant très zen. Les jolis tables sont fabriquées localement par une association Api’up, un projet génial et local de meubles recyclés.

Ensuite, la boutique. Des produits d’artisans, jolis, dénichés par Gloria. Ce lieu me donne envie de m’asseoir et lire chacune des histoires de ces céramiques, tissages, livres traditionnels. On se croirait dans un café découvertes spécial Japon et Pays Basque.

Enfin les ateliers, j’ai seulement parcouru le programme des mois de Juin Juillet 2018, et je me suis dit “dommage que je ne vive pas sur place”….

 

 

 

 

Partagez cet article

Découvrez aussi ...

Qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.