Terra Madre, Turin

Séjour Italie 2016

En 2016, j’ai de nouveau participé au salon terra Madre organisé par le mouvement Slow food.

Qu’est ce que Slow Food?

Slow Food est une association qui a été fondée en 1986 en Italie par Carlo Pietrini qui est un écrivain activiste visionnaire.
Pour contrer le phénomène du fast food et de la fast life, en réaction à la disparition des traditions alimentaires locales, et afin d’encourager les citoyens à prendre conscience de leur nourriture, de sa provenance, de son goût, et de la façon dont nos choix alimentaires affectent le reste du monde.

Slow Food croit que nous avons tous un droit fondamental au plaisir d’une nourriture de qualité, et par conséquent le devoir de protéger l’héritage de produits, de traditions et de cultures qui rendent ce plaisir possible.

En France le mouvement est encore peu connu. J’ai rencontré Mabel la responsable du mouvement en France.

Il existe trois initiatives en France:

-L’arche du goût qui est un catalogue d’aliments en vois de disparition

-Le projet des sentinelles est un projet très intéressant qui permet de protéger des produits ou savoirs en voie de disparition.  il y en a 24 en France http://www.slowfood.fr/sentinelles-en-france

-Une alliance de chefs slow food est en marche

Terra Madre

En 2004, Slow food a initié la création d’un grand réseau d’acteurs producteurs et distributeurs de la chaine alimentaire. Avec un rassemblement le “Salone del Gusto” de Terra Madre

Ces rassemblements sont une opportunité pour des milliers d’agriculteurs, de pêcheurs, de producteurs artisanaux et de chefs, de discuter et d’échanger leurs savoirs et leurs expériences, puis de reprendre leurs activités quotidiennes avec l’énergie positive d’une communauté internationale unie par une même vision.

Le rassemblement 2016

Pendant ce salon à Turin qui a lieu tous les 2 ans et dont c’était la 11ème éditon, il y avait :

7000 délégués actifs et engagés de 143 pays, 1000 stands de producteurs agricoles du monde entier, 5000 visiteurs,

L’occasion pour moi de découvrir des produits traditionnels, de revoir certains partenaires et de sentir que “tous ensemble, tout est encore possible”.

Comme dirait Carlo Pietrini le fondateur en parlant des géants de l’agroalimentaire et agrobusiness :

“Ils sont des géants mais nous sommes des milliers”.

Qu'en pensez-vous ?