Sao Tomé, Afrique

Séjour São Tomé & Principe 2014

Je suis allée à São Tomé à plusieurs reprises ces dernières années. Plus j’y vais, plus j’aime cet endroit, à la fois pour sa forêt vierge avec des chants d’oiseaux incroyables, pour la gentillesse des Santoméens, pour la fraicheur et le magnifique goût des fruits tous juste cueillis, des poissons tout juste péchés et des épices et herbes sauvages plus parfumés les uns que les autres.

On ne peut pas parler de São Tomé sans évoquer le Cacao car l’île en était le premier producteur.
Seul chocolatier installé à São Tomé et à Principe, Claudio Corallo fabrique des chocolats exquis vendus uniquement dans ma boutique physique du Tholonet.

En octobre dernier, Olivia de Santo Amaro m’a invité à cuisiner avec elle des plats traditionnels Feijoada (d’origine Portugaise, car São Tomé est une ancienne Colonie Portugaise) et une préparation à base de poisson et de feuilles d’arbres fruitiers dont je suis incapable de reproduire le nom.

Elle recevait trente personnes pour l’anniversaire de son fils.
Elle prépare aussi le plat traditionnel Kalulu, fait de viande ou de poisson cuit des heures avec des bois de poivre sauvage et des feuilles aromatiques.

A chacun de mes voyages, je découvre de nouvelles épices. Au-delà du Poivre et du Curcuma que nous préparons avec Chico et le Papafpa/Fida, de la citronnelle et du piment, il existe beaucoup d’autres plantes surprenantes.

C’est dans le magnifique restaurant Mionga avec vue sur la mer que j’ai goûté pour la première fois le Moskitoe, fleur de basilic sauvage.

Cela me rappelle les plats préparés à la Roça de São João dos Angolares par Joao Carlos Da Silva. Je me souviendrai toujours des fruits assaisonnés au poivre, piment et basilic, du poisson mariné et des boulettes de riz au curcuma.

Autres découvertes, les poissons tout juste sortis de l’eau cuisinés dans une marinade de piment et citronnelle, servis avec des bananes frites et le fruit à pan

Vous l’aurez compris, la cuisine de São Tomé est traditionnelle et faite à partir de produits frais et non transformés.
Seuls Claudia et Bastien proposent des produits déjà cuisinés et prêt à l’emploi : confitures, pâtes de piments, infusions …
Retrouvez les sur leur page Facebook Delicias Das Ilhas.

Mais la rencontre la plus émouvante à Sao Tomé a été celle du poivre sauvage dans une forêt équatoriale primaire complètement préservée.

Et pourquoi pas un jour, je vous inviterai au Café Découvertes de São Tomé, dans une jolie maison traditionnelle.
Mais alors, il faudra savoir vraiment prendre son temps … car à São Tomé, le temps s’arrête.

Si vous partez à São Tomé, prévenez-moi et je vous aiderai à préparer votre voyage.
Pour en savoir plus sur São Tomé, lisez le livre “Coup de théâtre à Sao Tomé” de Jean-Yves Loude.

Qu'en pensez-vous ?