Un Noël Slow !!!

Un Noël Slow !!!

De 25% à 60% du 1er au 25 décembre. C’est le pourcentage de chiffre d’affaires de toutes les grandes surfaces et grandes enseignes françaises.

To-do lists interminables, dépenses importantes, sont aussi à leur paroxysme du 1er et 25 décembre. Alors comment faire pour sortir du stress et profiter des fêtes plus sereinement….

Et si on essayait de créer un noël slow cette année !!!

Sortir du noël “fast-stress”

Je suis une grande spécialiste du “quasi burn-out” systématique de noël. L’an dernier je suis arrivée grippée à mon repas familial. J’avais commandé à des artisans la plupart de mes cadeaux mais j’ai quand même couru en dernière minute dans des magasins que je boycotte en général pour faire des derniers cadeaux (nobody’s perfect !!).

J’ai acheté un sapin de noël pour mes enfants dans une jardinerie sans même savoir d’où il venait alors que je ne l’avais pas fait depuis des années, je l’ai décoré avec des boules faites par des artisans mais aussi des boules et guirlandes “made in China” que j’avais dans mes placards. Je ne n’ai même pas replanté le sapin dans mon jardin car ce sont des arbres que je n’aime pas.  (je l’ai composté…). J’ai emballé mes cadeaux dans des papiers cadeaux traditionnels sans prendre soin de ces paquets et sans réfléchir à leur finalité (un grand sac poubelle dans un container surchargé).

En discutant de ça avec des amis et des clients, je me suis aperçue que je n’étais pas seule dans ce cas :

-On aimerait tous arriver moins fatigués le 24 Décembre,

-On aimerait tous être plus sereins en ce qui concerne l’origine de nos cadeaux, la façon dont ils ont été fabriqués.

-On aimerait tous se dire qu’on a fait des cadeaux réfléchis choisis avec une vraie intention pour chacune des personnes de notre famille.

– On aimerait tous savoir que nos décos de noël, nos papiers cadeaux sont produits en respectant les producteurs, artisans et notre environnement et qu’ils pourront être ré-utilisés.

Mais voilà, on n’a pas le temps !!! On ne prend même pas le temps d’y réfléchir.

Pourtant c’est le moment d’agir et je suis bien placée pour le savoir !!! 

Ayant travaillé pas mal de temps dans le marketing, je me souviens à quel point Noël est la période clé de l’année. Dès l’été toutes les équipes sont sur le pont pour trouver la bonne idée, le bonne accroche marketing pour vendre toujours plus. Les imprimeurs et packagers de toutes sortes travaillent douze heures d’affilée pour sortir les produits en temps et heure. Puis en fin Novembre vient l’heure du lancement avec cette phase de stress où le produit commence à se vendre lentement et enfin, le temps se refroidit et dès le 10 Décembre les magasins ne désemplissent pas.

J’ai vécu “dans” et “à ce rythme” de nombreuses années sans réaliser ce que ceci avait comme impact sur des producteurs, des artisans, des employés. Et puis à demi-comateuse, je suis arrivée à noël chaque année avec une multitude de cadeaux achetés à des grandes enseignes. J’ai beau connaitre les trucs marketing et savoir que nous sommes absolument “sous influence”, je me faisais toujours piéger car j’aime la nouveauté.

J’ai décidé de déserter les centres commerciaux il y a quelques années car suite à mon travail dans les coulisses de l’alimentaire, j’ai compris que la seule solution pour aider des producteurs à survivre était d’éviter ces lieux attractifs , de boycotter certaines marques, de lutter contre les commerces opaques, de déserter les cavernes d’ali-baba sans aucune information sur l’origine des produits.

Hier, j’étais à Paris et une personne m’a expliqué qu’Anne Hidalgo a interdit la plupart des marchés de noël parisiens au motif qu’ils ne proposent que des produits “made in China”. Ce qui signifie qu’on ne peut même plus être assurés dans les marchés traditionnels de la provenance de nos produits. On vit dans un monde de dingues.

Je ne sais pas comment ça se passe pour vous mais il suffit que je me mette un objectif haut pour que je baisse les bras très rapidement. Alors la première année où j’ai déserté les zones commerciales, comme dans tout domaine, je me suis dit que sur 15 cadeaux que je souhaite faire, je ferai la moitié de cadeaux plus durables. En moyenne les français dépensent 500 euros à Noël. Imaginez si 50% de ce budget contribuait à la sérénité de producteurs ou d’artisans plutôt que des grosses sociétés ultra-riches?

 

 

 

 

 

 

Des idées simples et efficaces pour un noël plus slow

J’ai glané des informations auprès d’amis, de clients, dans ses sites et voici en résumé ce que j’ai retenu :

Un noël slow en 5 Points.

1- Un noël plus conscient et plus humain

Prenons le temps de se demander ce dont la personne à qui on va offrir le cadeau a besoin ou envie . Des choses utiles ?, des choses réconfortantes ?, des choses amusantes ? des choses instructives ?  en imaginant le plaisir de la personne qui recevrait.

L’an dernier, par exemple, j’ai commandé pour ma sœur en Novembre une housse de couette en lin désignée et cousue par une amie dont j’admire le travail . http://o-lacurieuse.com/

Ma sœur adore le linge de maison et la déco. J’ai eu envie de lui faire vraiment plaisir en lui offrant un cadeau unique, durable, fabriqué pour elle à partir de couleurs et matériaux qu’elle aiment avec un côté doux et confortable.

 

 

 

 

 

 

Un client m’a expliqué qu’à Noël il fait une note personnalisée à chacune des personnes à qui il fait un cadeau car personnellement il adore recevoir des lettres manuscrites.

2- Des cadeaux plus durables

On favorise les cadeaux dématérialisés (massages, stages, abonnements, places de spectacles), les achats directs à des artisans et producteurs, à des maisons de production, à des écrivains, à des musiciens, les objets utiles et récupération, les cadeaux faits soi-même. Une cliente m’a expliqué qu’elle offre systématiquement des activités à partager : un thé, un tour de vélo électrique.;etc

J’ai lu le blog d’une jeune femme qui avait organisé pour son père passionné de voile une rencontre avec une de ses idoles qui a gentiment accepté de passer 2 heures avec lui.

3- Un sapin de noël et des décos durables

Ma mère fabrique chaque année des sapins à partir de branches qu’elle décore et elle les accroche au mur.

Personnellement , j’ai utilisé plusieurs années de suite des plantes vertes que je décorais.Il y a 2 ans c’était un cactus de mon magasin pour faire un sapin original . Mais Il me manquait la fameuse odeur du sapin de mon enfance.

Une cliente m’a dit que tout son intérieur est parfumé en décembre car elle accroche sur son sapin en bois de palettes (magnifique fabriqué par des étudiants) ou en bouchons de liège , des oranges avec des clous de girofle, des guirlandes de pommes de pin fraîches, des branches de genévrier cade dont le parfum est proche du cèdre, des bougies qu’elle fabrique.

Un émission TV étrangère m’a également fait découvrir des sapins faits à partir de petits gâteaux financiers, de calissons. J;aimerais un jour prendre le temps d’en préparer un ce qui permettrait de me vider la tête à l’approche de noêl plutôt que de l’encombrer d’un “to buy” list.

 

 

 

 

 

 

 

Quant aux paquets cadeaux, quelques idées….

  • Des paquets cadeaux qui sont eux-même des”cadeaux”.
    • Une trousse ou une jolie pochette qui peut être réutilisée
    • Une boite en métal décorée qui sera réutilisée pour stocker des pâtes ou du riz
    • Des sacs en tissu sérigraphiés avec vos photos préférées.
    • Des housses de coussin dans lesquelles sont cachées vos cadeaux (j’adore cette idée !!!)
  • Du papier cadeaux compostable
    • Une copine m’a dit qu’elle ferait tous ses paquets cadeaux en tissus de récup (de trucs qu’elle n’utilise plus) pour éviter le gâchis.
    • Du papier journal, du papier de soie
    • Des cadeaux sans paquets mais décorés avec un bout de ficelle et des objets récupérés dans la nature
    • Finis le marathon dans les magasins, le stress, la fatigue de fin d'année. En adoptant un Noël zéro déchet, à vous magie et cocooning (en+ d'économies) ! Découvrez mes 10 conseils pour éviter le tourbillon des préparatifs et le remplacer par des moments d’amour, de partage et de créativité.

4- Un noël plus solidaire

Noël est un moment de partage. C’est bien de faire un don dans des associations sur des sujets qui vous touchent, c’est bien aussi d’organiser une aide pour quelqu’un de proche en difficulté. On peut aussi tout simplement donner de son temps dans une association, une maison de retraite. Et pourquoi pas même envisager un réveillon autrement. il y a quelques années j’ai servi un repas à des personnes vivant en foyer et c’était très sympa et très humain.

 

5- Quelques jours avant noël; se prendre du temps pour soi sans autre objectif que de se reposer.

En voilà un challenge !!

Ne rien faire ? C’est vital ! Explications d’un neuropsychologue. (VIDÉO)

Avec toutes ces nouvelles intentions, j’espère que nous passerons tous de très joyeuses fêtes !!!

 

 

 

 

 

 

 

Partagez cet article

Découvrez aussi ...

Qu'en pensez-vous ?